Lebecq-Les_origines_franques djvu

Size 3.787 MB   1 seeders     Added 2012-12-08 19:32:32

To download or stream you need BitLord. Visit them at BitLord.com
Stéphane Lebecq – Nouvelle histoire de la France médiévale, tome 1 : Les origines franques (Vᵉ-IXᵉ siècle)
Éditions du Seuil, 1990, Points Histoire H201
ISBN : 978-2-02-011552-0

322 pages (dont deux doubles), DjVu 300 DPI
Scans nettoyés, paginés, avec marque-pages et couche texte (non relue).

===== Extrait du prélude :

    Alors, romains ou barbares, païens ou chrétiens, encore antiques ou déjà médiévaux, ces temps de transition ? Le « cas Childéric » montre qu’il faut se défier de toute définition systématique qui cacherait une réalité beaucoup plus nuancée. Ces siècles ont vu la Gaule, entité restée homogène même au temps de l’intégration dans le grand Empire romain, se muer peu à peu, grâce à la conquête franque, en une Francia, mère aussi bien de l’Allemagne et des petits États médians (en particulier de ceux où l’on parle le néerlandais, héritier de l’ancien francique) que de la France d’aujourd’hui. Or, telle qu’elle apparaît à la lumière des découvertes archéologiques récentes ou à la relecture de textes dûment critiqués et souvent plus fiables qu’on ne l’a cru longtemps, cette histoire fut beaucoup moins marquée par des césures brutales que par de lentes mutations, variables aussi bien dans l’espace que dans le temps. Les grandes charnières qui donnent à ce livre son rythme quasi séculaire ne visent qu’à suggérer les traits dominants de cette évolution : un long VIᵉ siècle (de 481 environ à 613), où pèse encore le souvenir de Rome, réactivé par l’ambition unificatrice de Clovis et de ses héritiers, ainsi que par la reconquête byzantine de la majeure partie du bassin occidental de la Méditerranée; un VIIᵉ siècle (de 613 à 714) où, dès les règnes de Clotaire II et de Dagobert, véritables fondateurs du Moyen Age, s’affirment, au nord de la Gaule, les forces de l’avenir, singulièrement dans le milieu des élites franques, récemment converties au christianisme et résolument ouvertes aux courants, spirituels autant qu’économiques, venus du Nord; un VIIIᵉ siècle, enfin (de 714 à 814), qui, avec le triomphe des Pippinides, voit s’ébaucher la première grande synthèse médiévale, entre des forces économiques et sociales désormais enracinées au Nord et des modèles politiques et culturels toujours empruntés au Midi.
    Avant d’entrer dans la dynamique de cette histoire, il convient de présenter à grands traits la Gaule du Vᵉ siècle, moins pour en dresser un bilan institutionnel, qui serait aussi inutile que fastidieux, que pour planter le décor dans lequel vont se mouvoir pendant les siècles à venir ces hommes qui de la Gaule feraient la Francia, puis la France.

===== Table des matières =====

Prélude. La mort de Childéric

Introduction. Vers 480, la Gaule


1. Les Francs et le tropisme méditerranéen (481-613)

    1. Clovis (481-511)
    2. Les héritiers de Clovis et l’unité de la Gaule (511-561)
    3. Dans un long VIᵉ siècle, le poids des vieilles structures
    4. Christianisation et pesanteurs culturelles
    5. La faide royale (561-613)


2. Au nord, les forces de l’avenir (613-714)

    1. Clotaire II et Dagobert (613-639)
    2. Au VIIᵉ siècle : les chemins nouveaux de l’économie
    3. Première ébauche d’une société chrétienne
    4. Entre 639 et 714 : la crise de la royauté et l’irrésistible ascension des Pippinides


3. La synthèse carolingienne (714-814)

    1. Charles Martel, le « presque-roi » (714-741)
    2. Pépin III, le roi (741-768)
    3. Charles, l’empereur (768-814)
    4. La normalisation de la société franque


Épilogue. Charlemagne entre l’échec et la réussite

Chronologie
Tableaux généalogiques
Bibliographie
Complément bibliographique
Index
Cartes-------------------------------------Torrent downloaded from http://thepiratebay.se
Lebecq-Les_origines_franques.djvu 3.787 MB
Gathering some info...

Register and log in Isohunt and see no captcha anymore!

4000 symbols left
Hash F048DB78400A6597BE9EE7235C5B62C1D15A8293